• Françoise Salvan-Renucci

Annulation des conférences des 5 et 12 octobre en marge du spectacle de Philippe Soltermann


En raison de divergences essentielles avec la stratégie de communication mise en place par l'équipe du théâtre (présentation du projet scientifique et des conférences, institutions et personnes contactées), j'ai décidé d'annuler les deux conférences des 5 et 12 octobre au théâtre des Déchargeurs.

C'est l'occasion de proposer un petit rappel sur son projet scientifique, afin d'en établir les caractéristiques et d'éviter à l'avenir toute confusion regrettable:

1/ rappel historique

Mon projet d’ensemble, intitulé « inventaires dans [un] pandémonium » et « labyrinthe aux couleurs d’arc-en-ciel » : essai d’analyse du discours poétique et musical des chansons de H.F. Thiéfaine, a été conçu en 2012 et est hébergé depuis décembre 2013 par le CTEL (Centre Transdisciplinaire d'Épistémologie de la Littérature et des Arts Vivants) de l'Université Nice Sophia Antipolis (membre de l'Université Côte d'Azur). C'est le premier projet universitaire d'ensemble entièrement consacré à l'étude de l'œuvre de H.F. Thiéfaine, le premier article a été publié en février 2014 et la première conférence proposée en avril 2015. Tous les travaux présentés relèvent des activités de recherche menées au sein du CTEL, dont le logo figure à ce titre sur toutes les annonces de conférences ainsi que sur la chaîne YouTube.

À ce jour (septembre 2019), 24 articles ont été publiés ou sont sous presse, et 25 conférences ont été proposées.

2/ présentation de la démarche de recherche

Ce projet ne relève pas des études sur la chanson puisqu'il considère Thiéfaine en tant que poète et compositeur. L'approche pratiquée est celle de l'analyse du discours, soit une démarche objective et phénoménologique (soit descriptive), qui vise à saisir dans sa totalité référentielle et plurilingue une écriture polysémique (soit à sens multiples) dont il s'agit de détailler l'entrelacement des strates multiples. Par définition – et comme ont pu le constater les auditeurs de ses conférences et les lecteurs de ses articles –, la démarche proposée exclut toute interprétation et a fortiori to

ute "explication de textes", ainsi que toute fixation sémantique telle que peut la proposer un dictionnaire.

On peut consulter ces indications et le descriptif complet du projet sur la page du site de l'université de Nice (université Côte d'Azur)

http://unice.fr/membres/tous-les-membres/ctel/salvan-renucci-francoise

Si on peut regretter l'annulation de ces conférences, elle aura au moins été l'occasion d'une clarification qui n'est peut-être pas inutile.

Pour finir, les conférences continuent, prochaine étape le 7 octobre à Marseille. À bientôt donc!


56 vues