"Thiéfaine est le support de mon cours de littérature" Entretien réalisé à Aix-Marseille Université, 15/07/2015 Article complet : http://www.laprovence.com/article/edition-marseille/3496819/avec-le- bac-de-la-2e-chance-ils-vont-changer-de-vie.html

 

Ne jamais trahir ses étoiles de jeunesse. Directrice de recherches et maître de conférence, Françoise Salvan-Renucci a fait de cet axiome la ligne de force de sa carrière universitaire : fan de "toujours"d'Hubert-Félix Thiéfaine, cette enseignante en littérature comparée de 52 ans consacre désormais ses travaux à l'oeuvre du chanteur bisontin. Cette année à Marseille Saint-Jérôme, elle y a initié les élèves du DAEU. "L'incroyable richesse de ses textes, la polysémie de son discours, sa vision à 360 : ses textes sont comme une forêt enchantée dans laquelle on n'a jamais fini de découvrir."

Plus personnellement, cette luxuriance poétique lui a aussi permis de tenir, dans les moments tragiques de sa vie. "J'ai eu un cancer, Thiéfaine m'a aidée à sortir de la maladie", glisse-t-elle simplement. Si elle n'a fait que croiser l'homme, elle est une experte de son oeuvre, au sujet de laquelle elle publie régulièrement. Lui a pris l'habitude d'être scruté par les universitaires : "Alors que j'étais parti avec ma guitare pour justement quitter ce monde de la fac !", s'amuse-t-il. Pas fâché, finalement, d'avoir été rattrapé par ces curieux exégètes. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload