Prochaine conférence : Marseille, lundi 7 octobre 2019 à 20h, Maison du Bâtiment, 344 Boulevard Michelet, 13009

September 29, 2019

La conférence à l’invitation du séminaire PEP (Préhistoire / Épistémologie / Philosophie) se propose de retracer le cheminement du « bipède à station verticale » menant du « néandertal » à « l’homo sapiens » avant de culminer – en conformité avec l’aspiration nietzschéenne à répondre à « l’appel vers le haut » – dans l’accession au niveau de l’« übermensch ». Une telle dynamique d’élévation est cependant contrebalancée sans répit par la menace de régression qui fait rebasculer le « terrien » vers l’animalité de l’« underdog », opposition également incarnée par les deux figures extrêmes de « l’ange » et du « chimpanzé » en lutte « sur l’autel des agonisants ». Les errements du « vieux logiciel » sous l’effet desquels « les cerveaux devenus poreux / s’en retournent à la barbarie » sont pris dans un entrelacement récurrent avec « l’algèbre des mélancolies » déclinée sur le modèle d’Aristote, mais aussi le rappel du mythe de la caverne de Platon par lequel la perception du monde se voit réduite à une projection « sur les murs de la sphère où nous rêvons d’amour ». La « mécanique » complexe qui régit le « flux sans fin » d’un « jeu de la folie » aux multiples ramifications remet sans cesse en question la notion même d’humanité, la quintessence de l’anthropologie thiéfainienne apparaissant contenue dans le raccourci oxymorique « frères humains dans nos quartiers / ça manque un peu d’humanité » de Médiocratie…, qui résonne à vingt siècles de distance en écho direct au constat lucrétien « o genus infelix humanum… » (ô race infortunée des hommes) placé en exergue du texte.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload